Contact presse :

VinciCom - Christelle ROIGNANT - presse@vincicom.com - 06 83 81 61 61 - 02 97 29 07 74

La presse parle de Nestadio Capital et de ses participations

Vidéos


Ouest France - 25 mai 2017

300 000 € pour le Data Centre Hermine

La société Pebsco Bretagne a levé des fonds pour son centre de stockage de données informatiques installe à Brest. L'espace a été créé en 2015 et compte une vingtaine de clients.

Joli succès pour la start-up brestoise

 

Pebsco Bretagne. Fondatrice du centre de stockage de données informatiques (data centre) de l'Hermine, à Brest, elle vient d'obtenir 300 000 € d’investissement. Les fonds sont apportés par son actionnaire historique, Nestadio Capital, et par Force 29, le fonds d'investissement du Crédit agricole du Finistère.


Les Echos Business - 23 mai 2017

Comment e-Odyn mesure les courants marins de surface

 

Comment mieux connaître la nature, l'orientation et la force des courants marins de surface au milieu du Pacifique ou de l'océan Indien ? Avec la solution inédite brevetée par e-Odyn, qui « analyse des données fournies par les 100.000 navires croisant dans les différentes mers du monde », explique Yann Guichoux, l'ingénieur à l'origine de cette innovation de rupture qui a fondé la start-up, à Brest. (…) Pour démontrer en grandeur nature son savoir-faire, e-Odyn va mettre en ligne une plate-forme d'observation en temps réel des courants dans le canal de Sicile, près de l'île de Lampedusa, où sont accueillis de nombreux migrants. Nestadio Capital et Force 29 (Crédit Agricole) viennent de soutenir la société avec une première levée de 600.000 euros.


Entreprendre - 1er mai 2017

Valbiotis cherche un complément sur Alternext

 

Cette biotech créée à La Rochelle en 2014 s’attaque à rien de moins qu’un problème sanitaire mondial. Ces produits de nutrition à base de plantes naturelles sont en effet destinés à la prévention de maladies cardio métaboliques, notamment le diabète de type 2, et à I accompagnement nutritionnel des patients, notamment souffrant d’obésité. (…) Si l’entreprise n’affiche pas encore de CA, elle a bénéficié de plusieurs aides et subventions et d’une levée de fonds de 2 2 M€ auprès de Sofimac Partners, Poitou Charentes Innovation, Nestadio Capital. L’introduction sur Alternext est la suite logique pour passer au stade suivant en visant une mise sur le marché de son 1er produit à l’horizon 2020.


Les Echos - 12 avril 2017

Blacknut veut devenir le « Netflix du jeu vidéo »

L'ambition de Blacknut ? Devenir le « Netflix du jeu vidéo », indique Olivier Avaro, le dirigeant de cette start-up rennaise qui annonce ce jour une levée de 2,4 millions d'euros. Go Capital, Nestadio Capital et des business angels se partagent un apport de 1,6 million d'euros, complété par une campagne de « crowdfunding » sur le site régional Gwenneg et des prêts bancaires. « La précommercialisation des 200 premiers jeux vidéo à la demande est prévue en juin prochain en France. La plate-forme sera totalement opérationnelle d'ici à la fin de l'année ».


FrenchWeb - 12 avril 2017

Blacknut lève 2,4 millions d’euros pour proposer du jeu-vidéo en streaming

La start-up rennaise Blacknut , qui développe une plateforme cloud de jeux-vidéo en streaming, a bouclé un premier tour de table de 2,4 millions d’euros. Go Capital et Nestadio Capital sont les principaux acteurs de cette opération. Des business angels, via une campagne de crowdfunding sur GwenneG, ont également complété cette levée de fonds.


La Lettre Economique de Bretagne - 12 avril 2017

Innovation - Blacknut lève 2,4 millions d'euros

Blacknut (Rennes) annonce ce jour une levée de fonds de 2,4 millions d'euros auprès de Go Capital, Nestadio Capital, des business angels et la plateforme de financement participatif GwenneG. Blacknut développe une plateforme Internet pour la location de jeux vidéo à la demande. Elle démarre avec le référencement de 200 jeux qui seront accessibles à volonté moyennant un abonnement de l'ordre de 20 euros par mois. Blacknut va tester sa plateforme auprès de premiers clients d'ici à l'été puis mettra en ligne l'ensemble de son offre avant la fin de l'année. Une seconde levée de fonds va ensuite être engagée (de l'ordre de 5 millions d'euros) afin d'internationaliser le concept. Olivier Avaro, le créateur de Blacknut incubée par l'Institut Mines Télécom Atlantique, table sur un total de 500 DOO abonnés d'ici à 5 ans. 


Le Journal des Entreprises 29 - Mars 2017

C2S. Finistère Angels et Nestadio au capital

Nestadio Capital et Finistère Angela viennent de prendre 13 % du capital de la start-up brestoise C2S (Coaching Sport et Santé) (2 salariés ; CA non communiqué). Fondée en 2013 par le docteur Yannick Guillodo avec l'appui d'autres médecins et spécialistes du sport dont l'ancien footballeur professionnel Paul Le Guen, la jeune entreprise s'apprête à lancer le programme « Bouge + de 50 ans », avant de développer des programmes spécifiques pour lutter contre des pathologies telles que le diabète, l'arthrose, l'hypertension... (…) L'application « Bouge » est téléchargeable en ligne au prix de 19,90 euros (versions Android et iPhone).


Les Echos - 15 février 2017

START UP / L'APPLI

La start-up brestoise C2S (pour Coaching Sport Santé) fait entrer à son capital, à hauteur de 13 %, le fonds Nestadio Capital et Finistère Angels, un réseau de business angels. Les fonds levés en amorçage serviront au développement de l'application Bouge, un programme de remise en forme personnalisé pour les plus de 50 ans. C2S a été fondée par Yannick Guillodo, médecin du sport qui a travaillé pour plusieurs équipes de football. Elle est aussi soutenue par l'ancien joueur et entraîneur du Paris-Saint- Germain Paul Le Guen, aujourd'hui consultant à la télévision.


ITespresso - 15 février 2017

Coaching sport et santé : C2S lève des fonds dans un segment tonique

Le coaching sport, nutrition et santé monte en puissance à l'ère numérique pour de multiples raisons: wearable technologies, apps de smartphones, influence de sessions d'exercices via les plateformes vidéo... Ainsi, le fonds breton Nestadio Capital et le réseau régional de business angels « Finistère Angels » viennent de prendre 13 % du capital de la start-up C2S (Coaching Sport et Santé). Le montant de l'investissement consenti n'a pas été précisé.

C2S a été fondée par Yannick Guillodo (ex-médecin d'équipes sportives de haut niveau) avec l'appui d'autres spécialistes de la santé et de l'ex-footballeur pro Paul Le Guen. Elle a aussi bénéficié du soutien de l'incubateur Télécom Bretagne depuis novembre 2013.


Paris Match - 3 novembre 2016

Fitnext, la start-up d’Erwann Menthéour financée par l’épargne 

Ancien cycliste professionnel, chroniqueur bien-être et entrepreneur ! Concepteur de l'application de coaching Fitnext alliant hygiène alimentaire, pratique sportive et relaxation, Erwann Menthéour cherche à démocratiser l'accompagnement personnalisé en utilisant l'intelligence artificielle. C'est notamment grâce à l'épargne (350 000 €) de plusieurs dizaines de Français, gérée par les fonds d'investissement de Bretagne Nestadio Capital, qu'il est parvenu à créer 5 emplois et à sextupler le CA entre 2012 et 2015 à 1,4 millions d'euros.  


Entreprendre - Novembre 2016

Reconversion réussie pour le cycliste Erwann Menthéour : Fitnext, millionnaire du coaching mobile

L'ancien cycliste professionnel, reconverti en coach sportif et auteur de bestsellers bien être, voit décoller son appli de coaching pour un bien-être global, sur-mesure et accessible à tous (…)

Un CA multiplié par 10 en 4 ans. Face au succès de sa méthode qui allie nutrition, sport et relaxation, Erwann Menthéour s'associe  à Céline Ruffet 43 ans, fondatrice de la marque L'Infuseur (ex directrice marketing international chez EMI et country manager France du site communautaire Qype revendu à l'Américain Yelp) Ensemble, ils réalisent une première levée de fonds de 750 000 € en 2013 auprès de Nestadio Capital des Fonds d’Investissement de Bretagne et de 3T Capital.


Les Echos - 26 septembre 2016

START UP

1 million d’euros : Visiofair boucle un tour de table pour déployer sa solution de chat pour les sites d'e-commerce. Cette pépite bretonne qui compte 150 clients dont Nuxe et BNP Paribas est désormais accompagnée par Breizh Up, Nestadio Capital, Breizh Angels et bpifrance.


FrenchWeb.fr - 20 septembre 2016

Watcheezy, 1 million d’euros pour son outil de «click to chat» prédictif

Le montant. La société Visiofair, qui développe et commercialise Watcheezy , une solution de «click to chat» prédictive annonce avoir levé un million d'euros auprès de ses actionnaires historiques ( Nestadio Capital et Breizh Angels ) ainsi que de Breizh Up , le fonds de co-investissement de la région Bretagne. BPI France a également participé à l'opération. Il s'agit de la seconde levée de fonds de la société depuis sa création.


Les Inrockuptibles - 27 juillet 2016

Pourquoi la sex-tech française bande mou

Peu de start-up se lancent dans le marché juteux du sexe. En cause : le puritanisme, la frilosité des investisseurs et les tabous qui persistent autour de la sexualité féminine.

(…) Autre problème de taille : le financement. « Beaucoup de banques nous ont jugés non éthiques, politiquement incorrects », raconte Christel Le Coq. Sa start-up E.Sensory conçoit des sextoys connectes à des livres érotiques. (…) « Même Les structures d'accompagnement comme la Banque publique d’investissement ont eu du mal avant de nous accepter ». Idem avec les investisseurs. Christel a fini par trouver quelques business angels (des investisseurs particuliers), une banque (le Crédit Mutuel de Bretagne] et le fonds d'investissement Nestadio pour récolter 450 000 euros.


AGRA alimentation - 30 juin 2016

Valbiotis va encore lever des fonds

La start-up Valbiotis qui a levé 4 millions d'euros depuis sa création il y a deux ans, est encore à la recherche de fonds pour poursuivre son développement. Forts des résultats obtenus avec la solution Valedia, les dirigeants espèrent soumettre en 2018 une demande pour une allégation relative à la réduction du risque de diabète de type 2 auprès de l'Autorité européenne de sécurité des aliments.(…)

Dix-huit mois après son premier tour de table, Valbiotis, biotech spécialisée dans les solutions nutritionnelles capables de prévenir les maladies cardio-métaboliques, vient de boucler avec succès une seconde levée de fonds à hauteur de 2,2 millions d'euros. Sofimac Partners et Poitou-Charentes Innovation, les partenaires historiques, ont participé à cette nouvelle levée de fonds et ont été rejoints par Nestadio Capital, un fonds d'investissement à dimension régionale. 


Florent de Kersauson Novembre 2016


Jean-Luc Bel Novembre 2016


Erwann Menthéour Novembre 2016


Periscope Jean-Luc Bel - Mai 2016


BFM TV - Fitnext - Avril 2016


BFM TV - Zenpark - Avril 2016


Club Patrimoine TV - Interview de Jean-Luc Bel - Mars 2016


Reelevant, l’emailing pertinent basé sur l’analyse comportementale du destinataire sur BFM Business - 21 janvier 2016


Fab Zat crée des figurines en 3D de qui vous voulez....  Sur France 3


Zenpark, premier réseau de parkings partagés au JT de France 2 


B-Sensory, 1ère application de lecture connectée 


Le Télégramme - 21 juin 2016

Enag-Cristec : « Le plus dur est derrière nous »

Après deux années difficiles, Enag-Cristec ne fêtera cependant pas cette année ses 70 ans. (...) C'est en 2014 qu'Henri Le Gallais prend la tête d'Enag Cristec, zone de Kerdroniou à Quimper.(…) Cinq cadres de direction l'accompagnent dans cette reprise ainsi que deux fonds d'investissements régionaux, CMCIC Finances et Nestadio Capital. ll a aussi le soutien de trois industriels amis, Pierre Guenant, Mohammed Chami et Christian de Juniac. « Le contexte n'était pas porteur, nous avons connu deux années difficiles avec des volumes en baisse et des phases de développement difficiles », explique-t-il. (…)


Maddyness - 3 juin 2016

Les startups françaises ont levé près de 24 millions d’euros cette semaine

Après un premier tour de table de 1,8 million d’euros en novembre 2014, Valbiotis vient de son côté de boucler une seconde levée de fonds de 2,2 millions d’euros auprès de Sofimac Partners, Poitou-Charentes Innovation, et Nestadio Capital. La startup, qui développe des solutions de prévention et de traitement des maladies métaboliques par des compléments alimentaires, va pouvoir désormais mener à bien ses premiers essais cliniques afin de développer une solution de prévention du diabète de type 2, adaptée aux pré-diabétiques.


IT for BUSINESS - 1er juin 2016

Greenspector met le code au vert

Après cinq années dans le conseil et la formation autour de la Green IT, la start-up nantaise se repositionne comme éditeur pour proposer une solution d’éco-conception de logiciels. (…) Soutenue par le fonds d’investissement Nestadio Capital à hauteur de 300 000 euros, la start-up compte doubler ses effectifs par rapport à 2015, pour atteindre une quinzaine de collaborateurs avant la fin de l’année.


Capital Finance - 1er juin 2016

RISQUE//Valbiotis lève 2,2 M€ pour enrayer le diabète

 

Le diabète, le surpoids et le cholestérol Ce sont les thématiques auxquelles la biotech Valbiotis consacre ses efforts. Pour les poursuivre, la biotech vient de récolter 2,2 M€ à la faveur d’un deuxième tour qui réunit les investisseurs historiques - bpifrance, Sofimac Partners et Poitou Charentes Innovation -, ainsi que le nouvel entrant, Nestadio Capital. Valbiotis compte s'appuyer sur cette levée pour avancer sur ses différents projets, candidats médicaments et compléments alimentaires. Son produit le plus avancé, Valedia, est en phase test clinique.


Mind - 17 mai 2016

Marketing et personnalisation : comment les médias améliorent leurs newsletters

 

(…) Créée en 2010 par Alban Peltieret, Rodolphe Mirilovic, AntVoice a opté pour la technologie du graphe de recommandation multi-objet. Elle compte une douzaine de salariés, et prévoit d'en recruter autant d'ici fin 2016, grâce à une levée de fonds d'1,3 million d'euros en avril 2016 auprès d'Alven Capital, Nestadio Capital, CapHorn_Invest et Adeo. Elle compte plusieurs éditeurs médias parmi ses clients, dont Le Figaro, Mondadori et Télérama, qui cherchent souvent à pousser leurs offres marchandes (billets de spectacles, croisières...). La rémunération d'AntVoice est un mix de CFM (nombre de newsletters personnalisées envoyées) et de GPC (nombre de liens personnalisés cliqués).


L'Usine Nouvelle - 12 mai 2016

Greenspector facilite l'écoconception des logiciels

 

D'un projet collaboratif à une offre commerciale, il n'y a qu'un pas, ou presque. C'est le pari fait par Greenspector en 2012. Alors qu'elle s'appelait encore Kaliterre, la start-up nantaise a monté le projet Code-vert, labellisé par le pôle Images & Réseaux. Terminé en juin 2014, ce projet de 24 mois [1 million d'euros de budget de R & D] visait à concevoir un logiciel permettant d'évaluer la qualité durable d'un code informatique. (…) Pour accélérer, la start-up nantaise vient de réaliser une première levée de fonds : 300 000 euros auprès de l'investisseur breton Nestadio Capital. (...) « Nous avons aujourd'hui environ 150 utilisateurs de cette solution. Des licences ont été déployées chez Orange, La Poste ou encore Atos », indique le dirigeant. En 2015, Greenspector a réalisé un chiffre d'affaires de 210 000 euros. Il vise 1 million d'euros d'ici à deux ans.


La Lettre API - 21 avril 2016

Nestadio lance un nouveau FIP

 

Le FIP Nestadio Conviction mixe l'investissement dans les PME des secteurs traditionnels en développement pour sécuriser le fonds, et dans des PME innovantes des NTIC pour recherche de la valeur. Nestadio entend ainsi offrir un investissement équilibré. Ce fonds est éligible à la réduction ISF (45 % du montant investi, hors droits d'entrée, dans la limite d’une réduction de 18 000 € annuels par foyer fiscal).


La Tribune - 14 au 20 avril 2016

FIP ou FCPI ? Quatre conseils pour bien choisir

 

Choisir un FIP ou un FCPI est une question de bon sens. Mais vous n'êtes jamais à l'abri de mauvaises surprises et vous pouvez perdre tout ou partie de votre mise. Nos conseils pour limiter la casse. FIP (Fonds d'investissement de proximité) et FCPI (Fonds commun de placement dans l'innovation) sont des fonds agréés par l'autorité des marchés financiers (AMF) et proposés par des sociétés de gestion spécialisées dans le non coté, le capital-risque, le capital développement ou dans l'innovation. L'épargnant achète des parts de ces fonds, composés chacun de 15 à 20 PME dûment sélectionnées. (…)


Capital Finance - 15 avril 2016

RISQUE // Pour son 2e tour de 6,1 MC, ZenPark accueille MAIF Avenir

 

Dans le sillage d'un premier tour de table, signé à 1,6 MC il y a un an, ZenPark récidive en réunissant 6,1 M€. Pour l'occasion, l'opérateur de parkings partagés s'est ouvert à MAIF Avenir et à Frédéric Mazzella (cofondateur de BlaBlaCar). S'il voit Demeter Partners remettre la main à la poche, il n'a pas, cette fois-ci, bénéficié du réinvestissement de Nestadio Capital. « Cette augmentation de capital nous permettra de densifier notre implantation en France et de nouer des premiers contacts à l'étranger », explique le CEO, William Rosenfeld, lequel estime que ZenPark permet à chaque parking de générer en moyenne 1500 heures de stationnement supplémentaire par mois.


Green News Techno - 12 avril 2016

Greenspector entre en phase commerciale

 

(...) C'est dans ce nouveau champ d'éco-activités (Green IT et d'éco-conception numérique, ndlr) que se situe la start-up Greenspector (ex Kaliterre) avec une approche qui cible plus particulièrement (...) le codage des applications. (…) Le changement de nom de Kaliterre en Greenspector (...) reflète ce choix stratégique d'orienter toute l'activité sur l'édition logicielle et d'y consacrer tous les moyens technologiques et commerciaux. C'est aussi pour cela que Greenspector a levé des fonds en mars (300 k€ auprès de Nestadio Capital), indispensables à la structure commerciale et d'accompagnement des clients mais aussi à la poursuite du développement de l'outil.


Le Monde Informatique - 11 avril 2016

La start-up du chiffrement cloud Difenso lève 500 000 €

Difenso, start-up dans le domaine du chiffrement cloud, a levé courant mars 500 000 euros auprès de plusieurs investisseurs dont Nestadio Capital. L'éditeur va s'appuyer sur cet apport pour accélérer la commercialisation de ses offres en France et en Europe.

 

Créée en 2015, la start-up Difenso veut secouer le petit – mais néanmoins sensible - monde des solutions de sécurité cloud. Et plus précisément celui du chiffrement sur lequel des acteurs comme Prim'xou encore KeyNexus sont déjà positionnés, à l'heure aussi où tous les grands fournisseurs cloud (Amazon, Google, Microsoft...) chiffrent les données de leurs clients.


La Tribune - 6 avril 2016

Intelligence artificielle : les startups françaises à la pointe

Les levées de fonds se multiplient ces derniers mois dans le secteur porteur de l'intelligence artificielle. Julie Desh, Wiidii, Jam, TellMePlus, AntVoice ou encore Regaind : tour d'horizon des pépites françaises à suivre.

(…) Dans le même registre de la recommandation prédictive, la startup AntVoice vient d'annoncer elle aussi une levée de fonds d'1,3 million d'euros auprès de ses investisseurs historiques Alven Capital et Nestadio Capital. La startup a développé un logiciel d'intelligence artificielle capable d'analyser le comportement des internautes, en temps réel. Elle se destine aux annonceurs publicitaires.


Maddyness - 5 avril 2016

#Finance : AntVoice lève 1,3 million d’euros pour s’imposer sur le marché de la recommandation prédictive

Fondé en 2010 par Alban Peltier, AntVoice vient de boucler une levée de fonds d'1,3 million d'euros. Son ambition : devenir le leader européen de la recommandation multiobjet prédictive d'ici 3 ans.

Lauréat de l'E-commerce Award CRM 2015, finaliste du concours « Global Innovation » de l'IE Club il y a quelques semaines, AntVoice développe depuis 2014 une intelligence artificielle de recommandation prédictive. La startup annonce aujourd'hui avoir levé 1,3 million d'euros auprès de ses investisseurs historiques Alven Capital et Nestadio Capital, mais également de nouveaux partenaires comme le fonds CapHorn Investi et l'industriel ADEO.


Le Journal des Entreprises - 1er avril 2016

Greenspector : première levée de fonds

 Créée en 2010 par Thierry Leboucq, la start-up nantaise Greenspector (ex Kaliterre), spécialisée dans l'éco-conception de logiciels, a bouclé une première levée de fonds de 300 000 euros auprès de Nestadio Capital. Pour optimiser les besoins en ressources des logiciels, I’outil Greenspector permet aux développeurs de contrôler et de réduire les besoins d’énergie à la source, lors de l'écriture du code informatique. La commercialisation du logiciel a démarré fin 2015.


L'Usine Digitale - 22 mars 2016

Greenspector, la start-up nantaise qui veut réduire l'impact énergétique des logiciels

L’éco-conception s’applique aussi au développement informatique. A Nantes, Greenspector a mis au point une solution permettant aux développeurs de coder de manière plus durable, c’est à dire en optimisant les besoins en énergie. D'un projet collaboratif à une offre commerciale, il n'y a qu'un pas, ou presque. (…)

Et pour accélérer, la start-up nantaise vient de réaliser une première levée de fonds : 300 000 euros auprès du fonds breton Nestadio capital. Depuis sa création, la société avait financé sa R&D en participant à plusieurs projets collaboratifs. Cette opération lui permettra de doubler son équipe : elle est passée de 7 salariés fin 2015 à 12, à ce jour.


Silicon.fr - 17 mars 2016

Difenso, la start-up de sécurité dans le Cloud, qui monte

Difenso se positionne comme gardien des données dans le Cloud et ses produits intéressent l'ANSSI. Cette start-up française vient de lever 500 000 euros pour se développer.

L'Allemagne, la Suisse, l'Angleterre, l'arc sud (Italie, Espagne), puis le Benelux : Difenso a une vision claire sur son potentiel d'expansion en Europe. La start-up basée dans le 16e arrondissement de Paris a bouclé un premier tour de table de 500 000 euros, sous la forme d'une augmentation de capital. L'opération est emmenée par la société de gestion indépendante, Nestadio Capital. Pour le reste, « une bonne partie de l'apport se fait en love money », comme nous le précise Éric Stefanello, président-cofondateur et ancien directeur business development chez Airbus/EADS.


Global Security Mag - 15 mars 2016

Difenso boucle une 1ère levée de fonds de 500 000 euros

Seul opérateur européen de sécurisation des données dans le Cloud, Difenso vient de lever 500 000 euros auprès d’investisseurs dont Nestadio Capital. Présidée par Eric Stefanello, ingénieur de l’Armement‚ ancien directeur de grands programmes stratégiques militaires à la DGA puis directeur du business development du groupe EADS/Airbus‚ la startup a pour vocation de chiffrer les données depuis le poste de l’usager jusqu’au sein du service en ligne utilisé. Ainsi, les données ne se promènent plus sans contrôle dans les différents services Cloud comme actuellement.


Bretagne Economique.com - 14 mars 2016

Fonds d’investissements : le breton Nestadio Capital soutient Greenspector à hauteur de 300 000 €

« L’Internet consommera autant d’électricité en 2030 que toute l’humanité en 2008 » résume Thierry Leboucq, président fondateur de la startup nantaise Greenspector spécialisée dans l’éco-conception de logiciels. Soutenue par le Fonds d’investissement breton Nestadio Capital à hauteur de 300 000 €, Greenspector amorce un virage stratégique en 2016 et lance la commercialisation de sa solution d’éco-conception des logiciels, s’adressant en priorité aux entreprises de services du numérique, aux acteurs de l’industrie du mobile et de l’objet connecté, ainsi qu’aux grands comptes qui achètent et produisent du logiciel à façon. « A ce jour sans concurrent direct, Greenspector est l’unique éditeur au monde à proposer une offre complète alliant outils statiques et dynamiques, dans un marché émergent sur lequel les grands acteurs mondiaux tels Intel, HP ou Microsoft commencent à se positionner », note Thomas Corvaisier, Directeur général et en charge du développement commercial.


La Lettre API - 11 mars 2016

Greenspector lève 300 k€ auprès de Nestadio Capital

44 - Virage stratégique pour Greenspector (ex-Kaliterre). La startup nantaise change de nom et accélère la commercialisation de son logiciel éponyme. Cette solution permet aux développeurs de réduire l’impact énergétique d’un code informatique. Le module Greenspector s’intègre aux outils de développement et permet de qualifier la qualité durable d’un code informatique via un audit statique et des mesures en temps-réel.

« Depuis 2014, nous commercialisions des audits à partir de ce logiciel. Aujourd’hui, nous nous positionnons réellement en tant qu’éditeur de logiciel, avec une offre de services et d’accompagnement autour de notre solution », explique Thierry Leboucq, le président de Greenspector.

Des projets collaboratifs

Et pour accélérer, la startup nantaise vient de réaliser une première levée de fonds : 300 k€ auprès du fonds breton Nestadio capital. Depuis sa création en 2010, la société avait financé sa R&D sur fonds propres en participant à plusieurs projets collaboratifs liés à l’éco-conception de logiciels. Le logiciel Greenspector fait ainsi suite au projet Code vert, labellisé par le pôle Images et réseaux (La Lettre API du 13/10/2014). Terminé en juin 2014, ce projet (30 mois - 1 M€ de budget) portait sur la conception d’un logiciel permettant de qualifier la qualité durable d’un code informatique.


Alliancy le Mag - 11 mars 2016

Green IT : les nantais de Greenspector lèvent 300 000 euros

Créée en 2010, Greenspector (anciennement Kaliterre) développe une solution d'éco-conception de logiciels. Destinée aux développeurs, elle réduit le gaspillage énergétique dès le codage des logiciels grâce à un audit statique, qui détecte les mauvaises pratiques, et une sonde de mesure dynamique qui estime la consommation d'énergie en temps réel. « L’internet consommera autant d’électricité en 2030 que toute l’humanité en 2008 », résume Thierry Leboucq, président et fondateur de la start-up nantaise. Après avoir financé sa R&D sur fonds propre pendant cinq ans, Greenspector vient de boucler son premier tour de table à hauteur de 300 000 euros, auprès du fonds d'investissement breton Nestadio Capital. Déjà testé par Orange, la SNCF ou La Poste, la solution est entrée en phase de commercialisation fin 2015.


Entreprendre - 1er mars 2016

Scubaland plonge dans le grand bain

Véritable institution dans le monde de la plongée sous-marine Scubaland à Brest aligne depuis plus de 30 ans les plus belles références clients : particuliers comme professionnels, des plongeurs loisirs à I’Ifremer en passant par les administrations ou les entreprises de travaux sous-marins.  «Nous sommes un géant mais dans un micromarché très spécialise» commente Dominique Soriot dirigeant de I’entreprise qui l’a reprise en 2010 avec son épouse Véronique. Réalisant déjà 50% de ses 2 M€ de CA via ses sites de vente en ligne, la PME envisage de passer rapidement la part de son CA à I’export de 15 à 30% grâce à une stratégie de création de sites nationaux dans différents pays d’Europe. Dans cette phase de développement, I’entreprise est accompagnée par le fonds d’investissement breton Nestadio Capital qui vient d’injecteur 300 K€ à son capital.


Le Télégramme - 25 février 2016

 Scubaland. L’appel du large

 Référence nationale sur son marché, Scubaland affiche aujourd'hui un chiffre d'affaires de deux millions d'euros, assuré pour moitié par la vente directe en magasin, pour 10 % par ses contrats auprès de grands comptes comme DCNS, l'Ifremer ou la Marine, et enfin pour 40 % grâce aux ventes sur internet. « Mon prédécesseur a été visionnaire, puisqu'il a lancé son site internet dès 1998 », note Dominique Soriot, qui a su profiter de ce temps d'avance. Scubaland dispose aujourd'hui de sites anglais, allemand et Italien. « Et tout part de Brest. Car il est aussi rapide, aujourd'hui, d'envoyer de chez nous une combinaison à Londres qu'à Marseille », note Dominique Soriot. Scubaland veut désormais franchir de nouvelles frontières. Pour cela, elle a ouvert son capital à la société d'investissement bretonne Nestadio, qui a injecté 300.000 € dans l'entreprise, et devrait y mettre 150.000 € supplémentaires l'an prochain.


La Lettre Economique de Bretagne - 9 février 2016

Nestadio entre au capital de la société brestoise Scubaland.

Spécialiste de la plongée sous-marine, Scubaland à Brest réalise 50% de son chiffre d'affaires via ses sites de vente en ligne. La PME dirigée par Véronique et Dominique Soriot envisage de passer rapidement la part de ses activités a l'expert de 15 à 30%. Engagée dans une stratégie de création de sites nationaux dans différents pays d'Europe, Scubaland ouvre en ce moment un site au Portugal et en prépare un autre en Espagne. Pour soutenir son développement à l'export, Scubaland vient de faire entrer le fonds d'investissement breton Nestadio Capital à son tour de table. Revendeur spécialise dans les matériels de plongée, de chasse sous-marine, natation, nage avec palmes, triathlon, randonnée aquatique, photo et vidéo sous-marines, Scubaland a réalisé l'an passé un chiffre d'affaires de 2 millions d'euros pour 11 salariés. Nestadio entre au capital de Scubaland par un apport de 300 000 euros.


Business O Féminin - 27 janvier 2016

Aude Barral : CodinGame, le CV nouvelle génération des geeks

Aude Barral est co-fondatrice et CMO de CodinGame, une plateforme de jeux vidéos en ligne permettant à chacun de s'exercer au code de façon ludique, mais aussi de dénicher les talents de demain. L'entreprise montpelliéraine vient de lever 1,5 millions d'euros auprès d'ISAI, le fonds d'investissement qui a récemment changé le destin de BlablaCar. (…) Vous venez de lever 1,5 millions d'euros auprès d'ISAI, financeur de BlablaCar, aux côtés des investisseurs historiques Seed4Soft et Nestadio Capital. Pensez-vous qu'il est plus difficile de lever des fonds en France ?

Aude Barral : Ce qui est difficile, c'est de parvenir à identifier un interlocuteur qui va être capable de partager votre vision. Cela a été le cas avec ISAI et nous avons eu beaucoup de chance. Ce que nous faisons est assez disruptif et il est plus dur de convaincre avec un programme de B to C. Ainsi, certaines rencontres m'ont marquée, comme Marie Ekeland (du fonds d’investissement Daphni, coprésidente de France Digitale).


Capital Finance - Janvier 2016

Steerfox réunit 1,2 M€

Steerfox, qui a conçu une solution d'achat de trafic sur le Web, réunit 1,2 M€, sous forme d'equity et de dette, grâce à Nestadio Capital, à PACA Investissement (un fonds géré par Turenne Capital) et au Crédit Agricole Alpes-Provence. Cette start-up fondée en 2014 propose à ses clients du e-commerce, de l'immobilier et du tourisme de générer des campagnes automatiquement à partir de leurs catalogues produits en ligne Depuis la commercialisation de sa solution mi-2015, elle revendique « quelques centaines de milliers d'euros de chiffre d'affaires » en France et en Europe, sachant qu'elle est en phase d'implantation en Australie. Nestadio Capital: Bertrand Bégin • PACA Investissement: Aurélie Viaux • Crédit Agricole Alpes-Provence: Florence Cordier


Yahoo ! Actualités - 15 décembre 2015

SteerFox lève 1,2 M€ et vise l'international

 

Permettre aux petits et moyens e-commerçant d'accroître la visibilité de leurs produits sur le Net, tel est le postulat de départ lorsque Pierre Gaudet - ex Kelkoo - lance SteerFox en 2014. La technologie développée offre une solution d'achat de trafic automatisé s'appuyant sur le catalogue produits de l'e-commerçant.  (…)

 

Et si Pierre Gaudet avait la volonté de cibler les petits e-commerçants – «  l'e-commerce est un secteur de faibles marges, notre solution permet aux équipes de prendre de la hauteur et de se consacrer à des tâches à valeur ajoutée comme la réflexion stratégique »- très vite sa solution intéresse un spectre beaucoup plus large, incluant les agences et les grands comptes. Pour les agences par exemple, un back-office de gestion multi-clients a été mis à leur disposition. Mais au-delà d'un portefeuille de clients élargi, c'est bien sur l'internationalisation que la jeune pousse aixoise veut asseoir son développement. Et pour cela, il faut aller vite. D'où ce premier tour de table réalisé auprès de Nestadio Capital (qui investit plutôt dans les startups européennes à potentiel mondial NDLR), de Turenne Capital, de PACA Investissement et de Crédit Agricole Alpes Provence, « qui va nous permettre de réaliser en un an, ce que nous aurions mis trois ans à faire tout seuls ». Côté international, « nous avons déjà des clients en Australie et au Canada " précise Pierre Gaudet, " nos outils sont standardisés donc parfaitement adaptés pour l'internationalisation, que nous allons déployer dès 2016 ». (...)

 


French Web.fr - 15 décembre 2015

Première levée de fonds pour les Aixois de SteerFox et leurs solutions de marketing automation

SteerFox, la solution d'achat de trafic automatisée pour les sites de e-commerce basée à Aix-en-Provence, a annoncé une levée de fonds 1,2 million d'euros€ auprès de Nestadio Capital, de PACA investissement et du Crédit Agricole Alpes Provence. Elle est également accompagnée par Turenne Capital. La start-up développe un plateforme d'achat en SaaS se connectant à de multiples sources d'audience. Il détermine ensuite une combinaison pour diriger des acheteurs vers un site de e-commerce. (…)

 


Les Echos - 11/12 décembre 2015

Entrer au capital des PME pour payer moins d'impôt

La campagne 2015 des FCPI (fonds communs de placement dans l'innovation) et des FIP (fonds d'investissement de proximité) est ouverte. Ces produits permettent à l'épargnant de minorer son impôt, de diversifier son patrimoine dans le non-côté tout en soutenant le développement de PME tricolores.

INVESTIR HORS DE L’ILE-DE-FRANCE

Exception faite des FIP Corse et Outre-mer, chaque FIP possède quatre régions cibles d'investissement. Au final, la plupart des FIP - et c'est aussi le cas des FCPI - concentrent leurs investissements le long de l'axe Ile-de-France, Bourgogne, Rhône-Alpes et Paca. Quelques gestionnaires se sont aventurés dans d'autres régions. Ainsi Nestadio investit depuis dix ans dans des PME régionales de Bretagne, des Pays de la Loire, de Basse-Normandie et, depuis 2014, de Poitou-Charentes. La société s'est en outre récemment alliée à une nouvelle plate-forme de « crowdfunding » régionale GwenneG (« petits sous » en breton), qui propose aux particuliers et aux professionnels de financer des projets sous forme de don, de prêt ou d'investissement en capital. Objectif commun : soutenir les initiatives économiques et l'emploi en Bretagne.

 


Reprendre & Transmettre - 1er décembre 2015

Nestadio Capital lance Nestadio Conviction. Nestadio Capital,société de gestion bretonne créée par Florent de Kersauson, lance un nouveau FIP qui va investir dans les PME régionales de Bretagne, Pays de la Loire, Centre et Ile-de-France. Pour offrir un investissement équilibre, il cible à la fois les PME des secteurs traditionnels et innovants des NTIC. Ce nouveau FIP permet aux souscripteurs de réduire leur impôt sur le revenu, jusqu'à 18 % du montant investi à condition de souscrire avant le 21 décembre 2015. Pour éviter l'impact d'une baisse d'un secteur sur l'ensemble du portefeuille, Nestadio Capital mise sur la diversification sectorielle de ses investissements, le FIP ayant vocation à investir aussi bien dans les secteurs économiques traditionnels que dans les secteurs innovants des NTIC à l'intérieur des 4 régions éligibles.


Investissement Conseils - 1er décembre 2015

Nouveau FIP

Nestadio Capital lance la commercialisation du FIP Nestadio Conviction, qui va investir dans les PME régionales de Bretagne, Pays de la Loire, Centre et Ile-de-France. Pour offrir un investissement équilibré, il cible à la fois les PME des secteurs traditionnels et innovants des TIC. Ce nouveau produit de la société de gestion bretonne créée par Florent de Kersauson permet aux souscripteurs de réduite leur impôt sur le revenu à régler en 2016 jusqu’à 18 % du montant investi, à condition de souscrire avant le 31 décembre 2015.


Boursorama - 27 novembre 2015

Quand la tradition s'allie à l'innovation : Nestadio Capital lance NESTADIO CONVICTION, FIP mixant l'investissement dans les PME des secteurs traditionnels et des nouvelles technologies.

Nestadio Capital lance la commercialisation du FIP Nestadio Conviction qui va investir dans les PME régionales de Bretagne, Pays-de-la-Loire, Centre et Ile-de-France. Pour offrir un investissement équilibré, il cible à la fois les PME des secteurs traditionnels et innovants des NTIC. Ce nouveau produit de la société de gestion bretonne créée par Florent de Kersauson permet aux souscripteurs de réduire leur impôt sur le revenu à régler en 2016 : jusqu'à 18% du montant investi à condition de souscrire avant le 31 décembre 2015.


Agence France Presse - Service Economique - 13 novembre 2015

Programmation : CodinGame lève 1,5 M EUR pour accélérer son développement américain

PARIS, 13 nov 2015 (AFP) - La jeune start-up CodinGame, plateforme de programmation au travers des jeux vidéos, a annoncé vendredi avoir réalisé une levée de fonds de 1,5 million d'euros afin d'accélérer son développement aux Etats-Unis et soutenir sa présence à l'international. L'opération a été réalisée auprès des fonds Seed4Soft et Nestadio, déjà présents au capital de l'entreprise, rejoints par le fonds d'investissement ISAI, qui regroupe une centaine de chefs d'entreprises du secteur du numérique. "La raison pour laquelle beaucoup d'entre nous se sont lancés dans les métiers du développement est parce que nous étions passionnés de jeux vidéos. C'est ce constat qui nous a conduit à créer une plateforme qui combine les deux", a expliqué Frédéric Desmoulins, cofondateur et directeur général de l'entreprise. Lancée en septembre 2014, la start-up, basée à Montpellier, utilise les jeux vidéos pour permettre aux passionnés de code de s'entraîner dans une vingtaine de langages de programmation différents. Elle revendique 230.000 développeurs inscrits sur sa plateforme, issus de 160 pays, et vise le million d'utilisateurs d'ici la fin d'année 2016. 


Sud Ouest - 6 novembre 2015

Bordeaux : FabZat vise 50 millions d’euros de CA en 2020 et recrute

FabZat vient de lever 700 000 euros pour financer son développement auprès de Kima Ventures, Nestadio Capital, Credit Agricole Aquitaine Expansion et Expanso Capital. Une belle somme pour une jeunesociété numérique, créée en 2013 par Florent Pitoun et Matthieu Saint-Denis, deux anciens cadres d'InFusio, une entreprise bordelaise qui fut pionnière dans les jeux vidéo sur téléphone portable.


En réalité, les deux associés ne se sont guère éloignés de ce "milieu" et se sont positionnés sur un créneau, particulièrement porteur, celui des produits dérivés de jeux vidéo. Ils fabriquent sur-mesure des figurines à l'effigie des héros de ces jeux, grâce à des imprimantes 3D haute définition. Ses clients sont les éditeurs, dans le monde entier. Le business est florissant. La start-up n'a aucun mal à convaincre les financiers. Elle avait déjà levé 450 000 euros à l'été 2014.


Avec les 700 000 euros collectés, FabZat entend accélérer son déploiement à l'étranger, notamment

aux Etats-Unis, où la société dispose de contrats avec de grands éditeurs tels que Blizzard Entertainment, qui produit le célèbre jeu de stratégie "Warcraft".


La Lettre API - 30 octobre 2015

Nestadio Capital annonce le lancement d'un nouveau Fip (Fonds d'investissement de proximité). Baptisé Nestadio Conviction, ce nouveau Fip investira dans les PME régionales de Bretagne, Pays de la Loire, Centre et Ile-de-France. Il ciblera des PME non cotées des secteurs économiques traditionnels, maîs aussi des innovations technologiques et des NTIC. Le ticket d'entrée minimum est de 500 €. La durée de vie du fonds est de 6 ans (prorogeable deux fois 18 mois)

 


La Lettre Economique de Bretagne - 27 octobre 2015

Nestadio Capital lance un nouveau fonds. Il s’agit du FIP Nestadio Conviction, qui va investir dans les PME régionales de Bretagne Pays-de-la-Loire Centre et Ile-de-France. Pour offrir un investissement équilibré, il cible à la fois les PME des secteurs traditionnels et innovants des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Ce nouveau produit de la société de gestion bretonne créée par Florent de Kersauson permet aux souscripteurs de réduire leur impôt sur le revenu à régler en 2016 jusqu’à 18% du montant investi, à condition de souscrire avant le 31 décembre 2015.


L'Usine Nouvelle - 20 octobre 2015

Bretagne : une french tech étendue

TAZTAG PRÔNE LE PAIEMENT SANS CONTACT

L'entreprise développe des solutions de paiement sans contact. De nouveaux marchés sont en cours sur l'e-gouvernement et l'e-citoyenneté, pour la fourniture de plates-formes d'identification et authentification de votants lors d'élections, ou encore la gestion de microcrédits. Ses solutions peuvent aussi être utilisées pour le contrôle des pièces d'identité ou l'embarquement des voyageurs. Taztag, dont le siège social est situé à Bruz (Ille-et-Vilaine), a besoin de fonds propres importants pour se développer. Elle vient de renforcer son haut de bilan grâce à l'intervention de Nestadio Capital qui lui apporte la somme de 960 000 euros. Taztag a réalisé un chiffre d'affaires global de 6 millions d'euros en 2014 et table sur 9 millions d'euros en 2015.


Les Echos Week-end - 9/10 octobre 2015

Délices d’initiés

Six idées pour faire fructifier votre argent. Ou dépenser futé.

IDEE N°3 : INVESTIR BRETON ET SOCIALEMENT RESPONSABLE

Rénover le phare de Penfret, ouvrir une pâtisserie bio ou écrire un logiciel de coiffure… autant de projets proposés sur www gwenneg.bzh (« petits sous » en breton), une plateforme de crowdfunding créée par Karim Essemiani. Objectif : faire financer des entreprises et des projets bretons avec les dons ou les prêts des Bretons (et des autres). Son partenaire, Nestadio Capital, le fonds d'investissement régional créé par Florent de Kersauson (le frère du célèbre navigateur) sélectionne les projets (moins de 5% retenus). Et bientôt, il sera possible d'investir en parts de capital, réduction d'impôt à la clé. « Socialement responsable car elle soutient l'activité locale, l'opération est financièrement profitable avec des intérêts de 4 à 9% selon les cas », assure Karim Essemiani.


L'Usine Digitale - 15 octobre 2015

La France des objets connectés 2015 : TazTag prône le paiement sans contact

L'entreprise développe des solutions de paiement sans contact. De nouveaux marchés sont en cours sur l'e-gouvernement et l'e-citoyenneté, pour la fourniture de plates-formes d'identification et authentification de votants lors d'élections, ou encore la gestion de microcrédits. Ses solutions peuvent aussi être utilisées pour le contrôle des pièces d'identité ou l'embarquement des voyageurs. Taztag, dont le siège social est situé à Bruz (Ille-et-Vilaine), a besoin de fonds propres importants pour se développer. Elle vient de renforcer son haut de bilan grâce à l'intervention de Nestadio Capital qui lui apporte la somme de 960 000 euros. Taztag a réalisé un chiffre d'affaires global de 6 millions d'euros en 2014 et table sur 9 millions d'euros en 2015.


Le Monde Informatique - Octobre 2015

La start-up française Rozo Systems recrute dans la Silicon Valley

Reposant sur une architecture scale-out, RozoFS bénéficie du brevet Mojette développé à l'Université de Nantes. La Silicon Valley accueille tous les ans des entrepreneurs français arrivant avec des brevets très innovants. Dernier en date Pierre Evenou, CEO et fondateur de Rozo Systems qui vient d'ouvrir un bureau à San Mateo, pour accompagner le développement commercial et stratégique de sa solution de stockage extensible en réseau. (…) Nestadio Capital et Ouest Angels Developpement ont participé au dernier tour de table (700 000 euros) de la jeune pousse, incubée par Atlanpole. Signalons enfin que le Cned, le regroupement de laboratoires Carmin, Nantes Métropole et la société du Puy du Fou, ont d’ores et déjà adopté cette solution de stockage selon l’entreprise.


Investissement Conseils - Octobre 2015

Financement / Alliance

La nouvelle plateforme de crowdfunding régionale GwenneG («petits sous» en breton) qui propose aux particuliers et aux professionnels de financer des projets sous forme de dons, prêts ou d'investissements en capital, s’allie à Nestadio Capital. Leur objectif commun étant de soutenir les initiatives économiques et l’emploi breton. GwenneG a ainsi étoffé son offre et veut permettre aux internautes de participer simplement au développement d'entreprises locales sélectionnées par les deux partenaires. A travers ce partenariat, le Fonds d’investissement breton qui soutient les projets des PME diversifie ses co-investissements en faisant appel au financement participatif.


Le Journal des Entreprises (Ille et Vilaine) - Octobre 2015

Alliance. Pourquoi Nestadio Capital s'allie à GwenneG

Pour Nestadio Capital comme pour GwenneG (« petits sous » en breton], un leitmotiv commun : « soutenir les initiatives économiques et l'emploi breton ». Le fonds d'investissement et la plateforme de crowdfunding ont donc décidé de s'allier GwenneG va ainsi « étoffer son offre et permettre aux internautes de participer simplement au développement d'entreprises locales », qui seront sélectionnées par les deux partenaires. De son côté, le fonds Nestadio Capital, qui revendique plus de 80 participations dans les PME et start-up technologiques (85 à ce jour pour 60 M€), diversifie ses co investissements en faisant appel au financement participatif.


Agence Bretagne Presse - Septembre 2015

Soutien aux entreprises bretonnes : la plateforme régionale de crowdfunding GwenneG noue un partenariat avec le Fonds d'investissement breton Nestadio Capital

La nouvelle plateforme de crowdfunding régionale GwenneG ( « petits sous » en breton) qui propose aux particuliers et aux professionnels de financer des projets sous forme de dons, prêts ou d'investissements en capital, s'allie à Nestadio Capital. Leur objectif commun étant de soutenir les initiatives économiques et l'emploi breton, GwenneG va ainsi étoffer son offre et permettre aux internautes de participer simplement au développement d'entreprises locales sélectionnées par les deux partenaires. A travers ce partenariat, le Fonds d'investissement breton qui soutient les projets des PME diversifie ses co-investissements en faisant appel au financement participatif.


La Lettre API - 15 septembre 2015

GwenneG

GwenneG, plateforme régionale de crowfunding créée en juin dernier à Rennes, s'allie au fonds

d'investissement breton Nestadio Capital (56). Détenant plus de 80 participations dans les PME régionales et les startups européennes, Nestadio Capital va ainsi pouvoir mettre en relation avec GwenneG les différentes entreprises en recherche de financement qu'il a identifiées et sélectionnées.


Investissement Conseils - 15 septembre 2015

Crowdfunding 100 % breton : partenariat entre GwenneG et Nestadio Capital

La nouvelle plate-forme de Crowdfunding régionale GwenneG (« petits sous » en breton) qui propose aux particuliers et aux professionnels de financer des projets sous forme de dons, prêts ou d’investissements en capital, s’allie à Nestadio Capital, après s’être alliée avec Groupama Loire-Bretagne. Leur objectif commun étant de soutenir les initiatives économiques et l’emploi breton, GwenneG va ainsi étoffer son offre et permettre aux internautes de participer simplement au développement d’entreprises locales sélectionnées par les deux partenaires. A travers ce partenariat, le fonds d’investissement breton qui soutient les projets des PME diversifie ses co-investissements en faisant appel au financement participatif.


BFM TV - Septembre 2015 - VOIR LA VIDEO

Better Energy: Zenpark, le premier service de parking partagé automatisé en France

Laura Marzouk a présenté les services offerts par la start-up Zenpark. Cette jeune entreprise française développe une solution automatisée de partage de parkings dont le nombre d'exploitations s'élève aujourd'hui au nombre de 40. - Business Durable, du dimanche 6 septembre 2015, présenté par Sidonie Watrigant, sur BFM Business.

 


BFM TV - Août 2015 - VOIR LA VIDEO

Zenpark offre des moyens pratiques et économiques pour se garer sereinement: Frédéric Sebban

Frédéric Sebban, directeur business développement et cofondateur de Zenpark a présenté sa start-up. Cette dernière permet à ses membres, par le biais d'un réseau intelligent, d'avoir accès à des parkings partagés pour quelques heures ou par abonnement. - Good Morning Business, du 4 août, présenté par Guillaume Paul, sur BFM Business.

 


Select Antipolis - Septembre 2015

Adipsys lève 700 K€

Adipsys vient de terminer un joli tour de table de 700 K€ pour la commercialisation de sa

solution innovante « Hotspot Manager ». Créée en 2007 a l'initiative de plusieurs ingénieurs issus d'Orange Labs, Adipsys vient de faire entrer à son capital Nestadio Capital, Fa Dièse et Paca Investissement. Spécialisée des ses débuts dans la gestion de réseaux d'entreprise, Adipsys développe une solution 100 % cloud, qui peut gérer les réseaux Hotspots Wifi que l'on peut personnaliser, dans l'idée de monétiser l'usage Wifi. Très simple, économique et compatible avec de nombreux fabricants de points d'accès Wifi, Hotspot Manager se développe vite : « Notre plateforme de pilotage représente une réelle innovation technologique, pour tout type d'operateur de réseau Wifi, du géant des télécom a l’agglomération, en passant par les entreprises privées puisqu'elle les affranchit totalement des matériels (serveurs ou points d'accès) grâce a une offre packagée en mode cloud », précise François Bourdais, président fondateur d'Adipsys. Sur ce marché, dont la croissance avoisine les 35 %, Adipsys compte doubler son CA d'ici fin 2015 en embauchant 4 à 5 personnes, et parvenir à 10 M€ à 5 ans.

 


Capital Finance - Juillet/Août 2015

ISF PME: une collecte record de 800 M€

La campagne 2015 des gérants atteint un niveau sans précédent. La configuration du marché, cependant, paraît désormais instable. C’est indéniablement un cru historique pour l’ISF PME. A partir des données du panel exclusif Capital Finance - PME Finance, on peut estimer que la collecte enregistrée au 15 juin dernier par les seuls gérants s approche de 800 M€. L’offre actuelle a donc su trouver son marché en prouvant sa rentabilité globale. Mais dès l’an prochain, elle devra s’adapter à de nouvelles règlementations sur l’investissement, les véhicules, la distribution.


Le Télégramme de Brest - 21 juillet 2015

BREST. Société Pebsco. « Ancrer localement du virtuel »

La toute jeune société Pebsco s'apprête à ouvrir le premier centre de données indépendant de l'Ouest breton, à la rentrée, zone de Kergonan. Et l'entrée d'un investisseur à son capital lui permet d'envisager d'autres projets.(...) Le 30 juillet prochain, un soutien de poids entrera à son capital à hauteur de 20 % des parts : Nestadio Capital, basé à Plouhinec, et qui compte une cinquantaine de partipations dans les PME régionales, pour plus de 70 M€ sous gestion.


Le Petit Economiste - 25 juin 2015

Le financement privé des entreprises le 2 juillet à la Technopole du Futuroscope

Le Centre d'Entreprises et d'Innovation (CEI), pépinière d'entreprises du département de la Vienne, organise une soirée sur « Le financement privé des entreprises innovantes : pourquoi et comment lever des fonds ? ». Les fonds privés sont aujourd'hui l'un des leviers majeurs de la création et du développement d'entreprises innovantes ; le CEI organise donc cette soirée qui répondra aux questions concernant le financement des projets d'entreprise.

Rendez-vous le jeudi 2 juillet 2015, à 18h à l'Hôtel Mercure Aquatis (à côté de la sortie de l'autoroute) 2,avenue Jean Monnet - Téléport 3 sur la Technopole du Futuroscope. Cette soirée sera animée par le cabinet Katalyse, expert en levée de fonds, et des témoignages viendront

étayer cette présentation (Samya Glantegas et Bertrand Begin, fonds d’investissement Nestadio Capital).

Inscriptions auprès de Fabienne au 05.49.49.64.46 ou contact@cei86.com


Le Journal des entreprises - PACA - 10 juin 2015

Adipsys. La start-up lève 700 K€

Essaimage d'Orange Labs, la start-up sophipolitame Adipsys spécialisée dans I’édition de solutions logicielles pour plateforme de réseaux IP vient de lever 700 K€ auprès de PACA Investissement, Fa Dièse et Nestadio Capital. Ce tour de table vise à soutenir la commercialisation en France et à I'étranger de la solution 100% cloud Hotspot Manager qui pilote, gère et supervise automatiquement les installations Hotspots WiFi via un accès web.


iLogiciels & Services - 1er juin 2015

ITrust lance Reveelium qui repère les virus et intrusions non détectés par les outils existants, à partir des anomalies de comportement du système. Ce dernier n'est pas soumise au Patriot Act US, a aussi séduit l'éditeur informatique américain Splunk. Pour amorcer son installation aux Etats-Unis, l'entreprise toulousaine d'une vingtaine de salariés bénéficie de I M€ de financement auprès de Nestadio Capital et de ses actionnaires historiques, dont le fonds Pyrénées Gascogne Développement.


La Lettre Economique de Bretagne - 28 mai 2015

Finances - Taztag (Bruz, 35), spécialiste du paiement sans contact, augmente ses fonds propres à hauteur de 960 000 euros

Nestadio Capital vient de procéder à un renforcement des fonds propres de la société Taztag, spécialisée dans le paiement sans contact mais aussi l'identification de votants au moment des élections par exemple.